Communiqué du CKC

Marche de la dignité vers la liberté
Montréal, le 07 mars 2019- Les Kabyles du Canada suivent avec une attention soutenue et un intérêt des plus forts les marches de la liberté et de l’espoir des citoyennes et des citoyens d’Algérie pour se débarrasser du système FLN qui leur a confisqué, depuis 1962, leur droit d’exister comme peuple libre et fier de son identité. En effet, depuis presque une soixantaine d’années, le régime a confisqué aux Algériennes et aux Algériens leur indépendance et leur identité amazighe. Ce régime a aussi accaparé les richesses du pays au profit de son projet despotique et totalitaire.
Le Congrès des Kabyles du Canada, CKC, ses membres et ses sympathisants sont conscients de l’importance de ce tournant historique des peuples d’Afrique du Nord en marche vers la reconquête de leurs libertés. Hommes et femmes de la diaspora sont fiers de cet éveil populaire quasi-révolutionnaire malgré l’oppression, le déni identitaire et l’embrigadement qu’ont subis les citoyennes et les citoyens d’Algérie..
Les combats des peuples pour leur liberté et leur dignité ont toujours été les nôtres et ceux de nos ancêtres Kabyles et Amazighs. Ces combats sont aussi ceux du CKC et ce, conformément aux valeurs qu’il a adoptées depuis sa création le 13 mai 2018: union et solidarité; respect et dignité; égalité homme-femme; tolérance et pacifisme; inclusion et universalité; ouverture et modernité.
La communauté kabyle du Canada salue le caractère pacifique de ce soulèvement historique et assure de son soutien fraternel cette jeunesse assoiffée de liberté et de justice. Une jeunesse sans cesse poussée à l’exil et parfois, au péril de sa vie. Le CKC appelle les citoyennes et les citoyens canadiens épris de liberté à être solidaires de leurs amis originaires d’Algérie dans ces moment difficiles où l’espoir et l’inquiétude s’entremêlent.
Le Conseil d’Administration du Congrès des Kabyles du Canada

Hommage aux femmes

La femme

«La femme porte la vie, la femme donne la vie, la femme perpétue la vie» Djaffar Benmesbah

Montréal, 08 mars 2019-

Le Congrès des Kabyles du Canada, CKC, présente, à l’occasion du 08 mars, ses meilleurs vœux à toutes les femmes du monde. La Journée internationale de la femme nous rappelle la longue marche des femmes pour leur émancipation effective dans tous les domaines. Elles ont lutté et luttent toujours pour l’égalité, la liberté et la justice sociale. Elles ont lutté pour s’imposer dans l’espace public en tant que citoyennes qui ont des opinions, des rêves, des aspirations, des droits et des devoirs. Elles ont lutté pour être libres!

Les femmes kabyles et amazighes sont le pilier sur lequel reposent nos valeurs, notre culture et notre langue. Elles s’appellent Dihya, Fadma N Soumer, Nabila Djahnine et Katia Bengana. Elles ont lutté aux côtés des hommes pour la liberté et la dignité de leur peuple. Ces femmes symbolisent le courage et le dévouement. Elles incarnent la dignité et l’endurance. Elles sont la bibliothèque de notre mémoire collective, ce sont elles qui assurent sa sauvegarde et sa transmission. Elle représente l’espoir de notre peuple. Rien ne les intimide. Rien ne les impressionne. Face aux grands défis, l’adversité ne les décourage pas. Elles conjuguent les traditions et la modernité avec aisance et fierté. Elles portent la vie et l’identité d’un peuple aux milles couleurs. Elles sont la vie et la grandeur de l’identité kabyle et amazighe.

La femme algérienne, aujourd’hui comme hier, est une révolutionnaire née. Elle est la bataille d’Alger dans toute sa splendeur. Elle s’appelle Hassiba Ben Bouali ou Djamila Bouhired. Elle refuse la soumission et le mépris. Elle a lutté pour libérer sa patrie et lutte encore pour bâtir un pays souverain à côté de son frère. Elle gère ses émotions avec lucidité et dignité. Elle a été trahie par le système totalitaire qui l’a réduite à une mineure à vie avec le code de la famille. Elle a compris que seule l’instruction pourrait la libérer des desseins conservateurs et intégristes. La femme algérienne est une citoyenne éclairée qui se soulève enfin contre la tyrannie d’un pouvoir totalitaire pour se libérer et libérer son peuple. La jeune femme algérienne, c’est l’espoir d’un avenir meilleur pour l’Algérie.

La journée internationale de la femme est un vibrant hommage aux militantes de tous les continents. Elle est aussi un travail de mémoire et une sonnette d’alarme qui rappellent d’autres luttes inachevées pour affranchir des millions de femmes et de jeunes filles qui subissent encore le diktat de l’oppression et de l’exploitation. Le 08 mars fait partie des luttes pour les droits humains. Le 08 mars, c’est aussi la vie, la fête et l’espoir d’un monde meilleur.

Bonne fête à toutes les femmes
Respect et résistance!
Conseil d’Administration du Congrès des Kabyles du Canada

La communauté se rapproche et adhère de plus en plus au CKC

Azul,
Chers compatriotes Kabyles du Canada,
Le Congrès des Kabyles du Canada, CKC, né pour rassembler la diaspora kabyle du Canada autour de son socle identitaire, constitue une communauté de destin et d’intérêts. Sa philosophie est basée sur l’union active des forces vives kabyles afin de promouvoir les intérêts économiques, politiques et socioculturels de toute la communauté. Le CKC est aussi l’héritage organisationnel que la première génération de Kabyles du Canada compte léguer aux futures générations. Au-delà de l’objectif naturel de renforcer les liens entre les membres de la communauté kabyle, le CKC s’est donné comme mission de rendre la communauté kabyle du Canada visible et influente.
Le CKC est conscient de la portée stratégique de sa mission et des défis qu’il doit relever pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixés. La réussite de sa mission dépend d’un travail soutenu et bien réfléchi dont le but, à long terme, consiste à faire de chaque membre de la communauté kabyle un ambassadeur de sa kabylité. Une identité qu’il doit faire connaître comme une culture d’ouverture et d’inclusion. Il n’y a pas de doute que nos valeurs ancestrales et les valeurs universelles se conjuguent pour nous intégrer dans la mosaïque culturelle du Canada qui se dessine pour ce 21e siècle.
Conscients de la complexité de leur mission, les femmes et les hommes qui ont été élus pour diriger le CKC ne cessent de construire notre organisation qui se doit d’être un modèle solide pour les futures générations de Kabyles du Canada et toute la diaspora kabyle à travers le monde.
Rejoignez le CKC pour le rendre plus fort! Votre implication personnelle donnera plus de poids à toute notre communauté pour qu’elle pèse dans l’échiquier culturel et politique canadien. Notre force est dans notre union active.
Afus deg ufus.
Le président Hocine Toulait